Crimes à la cour des Médicis le 16 février 2013 sur Arte

Crimes à la cour des Médicis (mini) Les deux épisodes du docu-fiction Crimes à la cour des Médicis sont diffusés sur Arte ce samedi 16 février 2013 à partir de 20 heures 50. Pour retracer l’histoire des Médicis les historiens et les archéologues ont employé des moyens dignes de la police scientifique.

Intrigues et trahisons
Au XVIe siècle, les Médicis influencent toutes les cours européennes grâce à une habile politique matrimoniale. Catherine épouse Henri II, futur roi de France. Cosme Ier devient duc de Florence en 1537. La fratrie assoiffée de pouvoir se perd en querelles impitoyables. La crypte de l’église San Lorenzo accueille 49 de leurs tombes, dont plusieurs anonymes. Qui sont ces Médicis tombés dans l’oubli ou qui ont été effacés de l’histoire familiale ? Trois des enfants de Cosme Ier ont marqué leur temps : Isabelle, polyglotte, musicienne et mécène, François, l’aîné, appelé à succéder à son père, et Ferdinand, le cadet. Cosme meurt en 1574. Isabelle le suit dans la tombe, en 1576, mais sa dépouille disparaît. Pourquoi ?

à 21 heures 40
Le pouvoir d’une femme
Le duc François Ier règne d’une main de fer sur Florence. En 1578, Johanna d’Autriche, qu’il a épousée à contrecoeur pour sceller l’alliance des Médicis et des Habsbourg, meurt en couches. Bravant le scandale, il se marie avec sa maîtresse, la Vénitienne Bianca Cappello. En 1587, les deux époux succombent à quelques heures d’intervalle : malaria ou empoisonnement ?

Réalisé par Judith Voelker et Alexander Hogh.

Partagez sur: Facebook Twitter Google+

Votre avis ou votre question sur Crimes à la cour des Médicis le 16 février 2013 sur Arte